al5

Aerospacelab

Mesures aéroportées in-situ de la charge électrique des particules nuageuses précipitantes, comparées à la réflectivité radar et à la température dans deux nuages convectifs

Auteurs: 

A. Delannoy † (Onera), P. Gondot (Airbus)

Des mesures de la charges électriques de particules nuageuses, réalisées à bord d'un avion instrumenté, sont comparées à des mesures réalisées simultanément à l'aide d'un radar météorologique au sol. Ces observations sont utilisées pour discuter des processus de charge dans les nuages convectifs. Deux nuages d'orages ont été explorés par l'avion et des charges des deux signes y ont été détectées. Les observations confirment que des charges négatives sont présentes dans la partie supérieure d'une cellule convective classique.

Propriétés électriques du nuage d’orage

Auteurs: 

S. Soula (Laboratoire d’Aérologie, Université de Toulouse/CNRS)

Cet article donne un aperçu des caractéristiques électriques du nuage d’orage et des mécanismes prédominants qui en sont à l'origine. Le nuage spécifique qui peut produire des éclairs est décrit et les paramètres qui contrôlent son développement et son organisation sont discutés. Etant donné la variation des échelles de temps et d'espace associées aux mécanismes qui se produisent au sein de l'orage, il est difficile de les simuler à la fois expérimentalement et numériquement.

La foudre un risque complexe et difficile à maîtriser pour l’aviation

Auteurs: 

Pierre Laroche

Depuis ses débuts, l’aviation a été confrontée à des événements atmosphériques dangereux. A cette époque, le foudroiement en vol était certainement le plus méconnu et le moins compris de ces dangers. Comment et en quel endroit un avion pouvait être frappé par la foudre, quelles étaient les conséquences d’un tel événement sur la sécurité des vols et à quels dégâts matériels fallait-il s’attendre ? Autant de questions toujours d’actualité au début des années 80.